Bas-Intyamon

Enney

L’église d’Enney, petit édifice à une nef et un chœur polygonal précédé d’un clocher-porche, fut vraisemblablement construite à l’aube du XVIIème siècle. On en connaît pas la date précise, mais la première cloche fut bénie en 1619. Quant au sanctuaire, il fut consacré par l’évêque Jean de Watteville, le 9 avril 1624.

Initialement, la chapelle d’Enney était placée sous le vocable de la Nativité de Notre-Dame. Puis  lors de l’érection de la paroisse, elle fut dédiée à l’ermite du Ranft, Frère Nicolas de Flüe, déclaré saint et protecteur de la Suisse par SS Pie XII en 1947.

Fondation de la paroisse :

Aux premiers siècles du christianisme, pour le service religieux, Enney a tout d’abord dépendu de la paroisse de Bulle. En 1254, Monseigneur de Lausanne créa la paroisse de Gruyères. Cette nouvelle communauté engloba toute la région s’étendant des bords de la Trême aux limites d’Albeuve. Enney fut donc rattaché à l’église St-Théodule. Cette situation dura près de sept cents ans. Les braves gens d’Enney désiraient avec insistance leur indépendance paroissiale. De nombreux pourparlers eurent lieu entre le doyen du décanat, l’Autorité communale et l’Evêché qui aboutirent en 1946 par la nomination du premier curé, M. l’abbé Emile Chappuis.

Depuis le 1er janvier 2006, la communauté d’Enney fait partie de la paroisse de Bas-Intyamon avec Estavannens et Villars-sous-Mont.

A travers les dates :

18 mai 1717
Intronisation du retable
18 mars 1971
Effondrement du mur de soutènement de l’église
1973 à 1975
Restauration de l’église
29 juin 1986
Inauguration de l’orgue entièrement mécanique
1992
Installation d’une sonorisation à l’église
1995
Réfection extérieure de l’Eglise
Estavannens

Une chapelle dédiée à Ste-Madeleine fut construite au cours du XIVème siècle, attestée à partir de 1423. Elle fut consacrée une première fois le 1er juillet 1484. Le St-Sacrement y était conservé. Estavannens faisait alors partie de la grande paroisse de Broc. En 1501 fut stipulée une fondation destinée à un prêtre résidant à Estavannens qui desservirait, dans l’église de Ste-Madeleine, l’autel érigé en l’honneur des Sts Claude et Corgon, martyrs.

C’est en 1578 que le village d’Estavannens fut érigé en paroisse, mais la séparation existait de fait depuis 1548. Le 8 novembre 1635, l’église, dont la nef avait été reconstruite, fut consacrée une 2ème fois par Mgr de Watteville et en 1768, avec un nouveau maître-autel du sculpteur Charles Pidaux de Vuadens. Le peintre Locher fit trois tableaux : le Rosaire, Ste-Madeleine et St-Antoine. En 1817, l’église est couverte en tavillons. Entre 1862 et 1897, les tavillons défectueux sont remplacés par des tuiles. En 1897, le bâtiment est couvert en ardoise.

Depuis le 1er janvier 2006, la communauté d’Estavannens fait partie de la paroisse de Bas-Intyamon avec Enney et Villars-sous-Mont.

A travers les dates :

1972
Restauration partielle de la toiture, peinture intérieure et sablage de la voûte
1977
Inauguration par Mgr Perroud du Chemin de Croix (émaux sur des supports en marbre rose e Vérone, une création de Liliane Jordan, graphiste à Fribourg)
1978 à 1980
Restauration intérieure : chœur, maître-autel, dallage, parquet, bancs, éclairage, escalier de la tribune et peinture
1980
Electrification des 5 cloches
1998
Restauration extérieure : toiture : remplacement de l’ardoise par des tuiles, façades, porche, clocher, coq, cadran et horloge, allée du cimetière en pavés
2000
Nouvel orgue Haerpfer (chapelle des capucins à Fribourg) et restauration de la tribune (l’ancien orgue avait été construit vers 1870)
Villars-sous-Mont

La construction d’une chapelle fut décidée en 1643. Commencé vers 1645, le petit sanctuaire fut consacré par Mgr Knab, le 13 avril 1654. Villars-sous-Mont eut, assez vite après, un chapelain, désigné par le clergé de Gruyères. Ses prérogatives ne tardèrent pas à augmenter, aux dépens de la paroisse-mère. La localité finit par demander, en 1770, son érection en paroisse autonome, proposition qui se heurta au refus du clergé de Gruyères. Elle fut renouvelée quelques années plus tard et, cette fois-ci, couronnée de succès : Villars-sous-Mont fut, le 8 octobre 1786, érigé en paroisse. C’était la plus petite de toutes celles du canton. M. l’abbé Claude-Joseph Mivroz, de Bulle, exerça son ministère pendant plus de quarante ans, comme chapelain, puis comme premier curé.

En 1808, l’église fut agrandie et le chœur reconstruit à neuf. Le clocher fut exhaussé deux ans plus tard. Les tableaux des autels latéraux de J. Reichlen sont datés de 1876.

Au cours des années, l’église a subi plusieurs transformations. Parmi les plus importantes, la restauration de 1959, suivie par des réfections en 1971, 1979, 1994 et en 2000.

2000 : restauration intérieure et extérieure de l’église et remplacement du mobilier liturgique avec un retable à deux volets et quatre prédelles, sur le thème des « Béatitudes », signés Jacques Cesa, peintre.

Depuis le 1er janvier 2006, la communauté de Villars-sous-Mont fait partie de la paroisse de Bas-Intyamon avec Enney et Estavannens.

 

Conseil de paroisse

Jaquet Yvan (Estavannens), Président : 079 263 37 80 / yvan.jaquet@bluewin.ch

Bourquenoud Jacqueline (Villars-sous-Mont)

Conus Cécile (Estavannens)

Da Costa Simone (Villars-sous-Mont)

Donzallaz Françoise (Enney)

Grandjean Joël (Enney)

Schafer Damien (Estavannens)